Chroniques de Françoise Sagan

Âgée d’à peine dix-neuf ans, ce « charmant petit monstre » devient soudainement une proie offerte à toutes les curiosités et à toutes les attentions. Dès lors, nombre de journaux solliciteront son point de vue et sa plume aiguisée sur le moindre sujet.

En quelques lignes elle parvient à saisir ce qui fait la saveur du monde, les villes, les films, les voyages, les artistes, les paysages et les nuages, les merveilleux nuages… À travers cet esprit libre, brillant et incisif, c’est toute une époque qui se dessine et, derrière elle, le portrait en filigrane de Françoise Sagan.

Détails de l'événement

Cet événement se déroule du 16 novembre 2021 jusqu'au 17 novembre 2021. Sa prochaine occurrence est le 16 novembre 2021 à 20h30

  • Lieu : La Mare au Diable
  • Prochaines Dates:

L'événement

Mardi 16 et mercredi 17 novembre 2021 à 20h30
Le Théâtre Artistic vous propose
 
Françoise Sagan Chroniques 1954-2003
Cabaret littéraire
Le style classique de Françoise Sagan, fluide, tissé de sobriété et d’éphémère, va éclater dans ses Chroniques qu’elle commence dès 1954, après le triomphe de Bonjour Tristesse, et qu’elle continuera jusqu’en 2003.
Elle a 19 ans et devient soudainement une proie consentante à toutes les curiosités et à toutes les attentions. Nombre de journaux la sollicitent, L’Express, Vogue, Egoïste… Sa virtuosité – car elle est virtuose – réside dans son bonheur d’écrire. Elle ne s’attarde jamais, elle va à l’essentiel, le regard acéré et souvent humoristique.
Elle nous donne à voir la beauté de New-York ou le charme de Venise, nous confie sa fascination pour Orson Welles ou sa passion pour Billie Holiday. Ses Chroniques disent ses amitiés, ses admirations et révèlent ses penchants dévorants pour le jeu ou la vitesse.
Lorsqu’elle le juge juste, sa plume s’engage aussi, pour rendre hommage aux infirmières ou prendre la défense de Djamila Boupacha, torturée pendant la guerre d’Algérie.Il lui suffit de quelques lignes pour convoquer la beauté, la fièvre ou la cruauté du monde, le charme d’un paysage, d’une musique ou d’un visage. Par le prisme d’un esprit libre, brillant et incisif, c’est toute une époque qui se dessine et, derrière elle, le portrait en filigrane de Françoise Sagan.

La presse en parle cliquer ici

Mise en scène : Anne-Marie Lazarini
Musiques originales de Andy Emler
Avec : Cédric Colas, Coco Felgeirolles, Frédérique Lazarini, Sylvain Peyran
Au piano : Guilherme de Araujo

Scénographie : François Cabanat
Costumes : Dominique Bourde
Assistante à la mise en scène : Lydia Nicaud

Durée du spectacle : 1h30

ATTENTION

Il n’y aura pas de service « restauration » pour ce spectacle.

Bien sûr, le bar reste ouvert !