Une soirée fado d’exception

Dans son essence, le fado chante l’émotion, les chagrins d’amour, la profonde nostalgie, cette célèbre « saudade» de celui qui est parti, la vie quotidienne et les conquêtes. Le fado est fado, il vient du cœur de l’âme portugaise . Embarquez le temps d’une soirée au pays de la « saudade » !

Détails de l'événement

  • Date :
  • Lieu : La Mare au Diable

L'événement

Une soirée fado d’exception

Musique typique de Lisbonne et du Portugal, le fado est classé au Patrimoine mondial de l’Humanité depuis 2011. Son nom vient du latin fatum, le destin, la fatalité. En portugais, on parle de saudade, un terme presque intraductible. Cette chanson populaire entend exprimer des sentiments tels que l’amour inaccompli, la jalousie, la nostalgie du passé, la difficulté à vivre ou même le chagrin.

Les fadistas

Rosete Caixinha est une référence dans le monde du Fado. C’est une célèbre chanteuse et compositrice d’origine portugaise qui effectue avec succès de grandes tournées internationales. Elle a enregistré tout dernièrement un EP « Fado classique » sous le label Bly Music Group qui fusionne, avec talent, le fado et la musique classique, avec un quatuor à cordes.

Ines Esteves : elle s’est formée à l’Académie de Fado de Paris. Depuis elle chante le Fado avec passion en France et au Portugal, sur la scène de l’Artistic Théâtre et partout où l’on a à cœur de diffuser la culture du Fado, musique du monde et patrimoine de l’humanité.

Les musiciens

                                 Manuel Corgas : Il accompagne depuis 40 ans les plus grands noms du fado de l’époque (Marceneiro, Fernando Farinha, Celeste Rodrigues, …) dans les casas de fado de la capitale portugaise. Arrivé à Paris à la fin des années 90, ce musicien de talent mais aussi chanteur (plusieurs albums à son actif) est actuellement l’une des figures incontournables de la scène fadiste de Paris.

Jean-Philippe Vieira : Il apprend la guitare classique en autodidacte. Il prend ensuite des cours de viola de fado (guitare) avec Philippe de Sousa. Plus tard, il intègre la première académie de fado de Paris. Aujourd’hui, il accompagne régulièrement plusieurs fadistas (chanteuses de fado) dans divers lieux parisiens.